Aller au contenu principal

Qu’est-ce que le laser CO₂RE® Intima ?

Le CO₂RE Intima est un laser CO₂ fractionné, permettant de soulager les affections gynécologiques, sans recourir aux hormones.

Contacter un médecin

En savoir plus sur le traitement

FAQ : traitement laser CORE® Intima

Quand dois-je consulter un médecin ?

Si vous présentez des altérations au niveau de la vulve (aspect, couleur, texture ou sensibilité), consultez votre médecin qui pourra vous orienter vers les traitements envisageables.

Quelles affections gynécologiques peuvent être traitées avec le laser CO₂RE Intima ?

Le laser CO₂RE Intima permet de traiter bon nombre des affections gynécologiques que les femmes sont susceptibles de rencontrer :

  • Atrophie vulvo-vaginale (sécheresse, irritations, démangeaisons, brûlures...)
  • Relâchement vulvo-vaginal (perte de tonicité des tissus pouvant entraîner une perte de sensations)
  • Pigmentation vulvaire
  • Tissus cicatriciels (cicatrices d’épisiotomie...)
  • Condylomes

Comment se déroule le traitement ?

Le traitement se déroule généralement en 3 séances, idéalement espacées de 3 semaines chacune, en dehors du cycle menstruel. Chaque séance dure environ 10 minutes, et est réalisée dans le cabinet de votre médecin. Il est recommandé de renouveler le traitement tous les ans afin de maintenir les bénéfices sur l’amélioration des symptômes.

Qu’en est-il des effets secondaires ?

N’hésitez pas à prévenir votre médecin de tout effet secondaire survenant lors de traitements (gonflements, démangeaisons, la gêne ou légère douleur). Pour obtenir une liste complète, consultez votre médecin.

Le système CO2RE est indiqué pour les interventions chirurgicales dans le domaine de la dermatologie, de la chirurgie plastique et du traitement de l'atrophie vaginale et du rajeunissement.

Gynecology (GYN)
 

Incision, excision, ablation et / ou vaporisation des tissus mous au laser en gynécologie (GYN) pour le traitement de : conisation du col de l'utérus, y compris la néoplasie intraépithéliale cervicale (CIN); néoplasie intraépithéliale vulvaire et vaginale (VIN, VAIN); Les condylomes acuminés, y compris les lésions cervicales, génitales, vulvaires, périnéales et papulose bowénoïde (PB); Leucoplasie (dystrophies vulvaires); Vaporisation de l'herpès; Vaporisation de la caroncule urétrale; Dysplasie cervicale; Tumeur et hémangiomes bénins et malins.